Croquer dans l’instant

J’ai pansé la morsure , les gerçures du temps qui passe

Je maudis chaque instant que le mental agace

Et s’il on pouvait, déchirer nos regrets

Nos moments de doute … redessiner la route

J’ai pillé la fêlure des blessures inachevées

Cassé la petite aiguille des heures qui menaçaient

Si l’on se demandait, ce qu’il y a après

De l’autre coté de la baie ?

 

Croquer dans l’instant, il nous tue le temps

Demain ou dans 10 ans, il menace c’est dément

On tourne et retourne, on se fourvoie dedans

Mais croquer dans l’instant, il nous tue le temps

Demain ou dans 20 ans, il menace c’est dément

On se fourvoie dedans …

 

Ces soirées de veille où le destin se réveille

Ces journées d’hypnose bercées dans nos overdoses

Oh comme j’ai la rage, d’animer ces images

De mettre à nu le carnage

J’ai cassé la reliure du livre des secrets

Je me suis enivrée, inventée des moments gais

Nous surprendre en face, nos dénis à la surface

Comment retrouver sa place ?