J’aime paroles

Les lueurs s’emmêlent et mes pensées s’évaporent

Dans les racines des souvenirs j’y laisserai mon sort

La peur du mot fin qui me serre si fort

Je suis ivre de vivre dans les traces de ton corps

Mon coeur se rend à la terre toute entière

Emportée par les vents, où sonnent tes prières ?

Les lendemains seront rudes et paisibles à la fois

Parce que jamais ton aura ne s’en ira

 

J’aime quand tu m’emmènes

Dans la douleur de tes pleurs

Nos ondes se mêlent en douceur

Je vois nos âmes dans mon sommeil

Et sonne, sonne, sonne le réveil

J’aime oh que j’aime

Dans la douleur de tes pleurs

Nos ondes se mêlent en douceur

Je vois nos âmes dans mon sommeil

Et sonne, sonne, sonne le réveil

 

Survivre ou me rendre dans les cieux endormis

Eveiller mon esprit, tellement loin que j’oublie

Comme déposée là, dans un décor terrien

Est-ce le tiens, le miens ?… j’ai perdu tous lien…

Et l’ espoir quelques fois que reviennes l’émoi

Papillon sur mes doigts, envole toi

Océan de lumière, j’oublie mon essentiel

Là, posés sur mes ailes ses rayons de soleil

L’amour sur le fil, s’enivre le désir

Mets les voiles au navire, oui je me sens partir

 

Que ta planète est belle, panorama vu du ciel

Pauvres humains on s’y perd, on y marche a l’envers

Demain n’existe pas, pourtant tous on y croit

Esprits si petits, si loin de l’infini