Paroles – Le jeu de l’oie

Petite flamme en moi se réveille

Quand je regarde le jour qui se lève

Apprends-moi à regarder ton ciel

Maintenant

Toucher tout ce que la vie me tend

Attirée par le contre-courant

Décrocher la lune pour prêter serment

Dans le vent

 

Comme avant

Quand tu étais là

Là sur le divan

Quand on riait tout bas

On tirait les dés

Sur le jeu de l’oie

Souviens-toi

Comme avant

Quand tu étais là

On oubliait le temps

On jouais de n’importe quoi

Je te faisais ma loi

Quand tu me piquais mes rois

Souviens toi

 

Douce lumière qui caresse ma vie

Le son de la rivière colore mes nuits

Croire en sa voie sans se donner le choix

Comme toi

Le monde en détresse ne peut pas me toucher

Le vent d’hier a tout arraché

Sentir sous mes pas que rien ne m’arrêtera

Oui j’ai de l’or au bout de mes doigts !

 

Comme avant

Quand tu étais là

Là sur le divan

Je t’entends rire tout bas

Et tirer les dés

Sur le jeu de l’oie

Juste là

Comme avant

Quand tu étais là

On oubliait le temps

On jouais de n’importe quoi

Je te faisais ma loi

Quand tu me piquais mes rois

Souviens toi

 

Comme avant

Quand tu étais là

Ici et maintenant

Le temps n’existe pas

Comme avant

Sur le jeu de l’oie

Nos sourires se voient

Comme avant

Dans mes yeux je te vois

Dans l’instant

Sur le jeu de l’oie

J’ai noyé les images dans ton regard de soie

Dans le vent qui me parle de toi

Comme avant

Je resterai là

Comme avant

Jouer au jeu de l’oie

Sur le balcon je suis là, les dés au creux de mes doigts

Mais je suis sans toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *