prisonnière de l’au delà

Chercher le calme même si nos coeurs se lézardent

Appeler la vie, nos journées s’ennuient

Entre le ciel et l’eau, souvenirs perdus

Et coulent nos mémoires mises à nues

Marcher vers le nord retrouver l’ange

Dors…pour voir le jour enfin…

 

Mais pose ton cœur en moi

qui me meurs déjà

Vole mon sommeil

Vole au-delà de mes rêves

Vole mes ailes

Si belles et si frêles mais tu n’es pas là

Prisonnière de l’au-delà…

Pose ton cœur en moi

qui me meurs déjà

Vole mon sommeil

Vole au-delà de mes rêves

Vole mes ailes

Si belles et si frêles mais tu n’es pas là

Prisonnière de l’au-delà…

 

Eviter chaque soir que tout sombre dans le noir

Chercher le temps perdu au fond de nulle part

Entre l’air et la terre, nos liens se resserrent

En jettant nos larmes qui retournent à la mer

Marcher vers le nord retrouver l’ange d’or

Pour voir le jour enfin…